Trouvez un parc pour profiter du soleil !

Il fait beau, profitons-en tant que ça dure … Et pour commencer à préparer sa peau blanche à affonter les ultra-violets, rien de tel qu’une petite ballade dans un parc un dimanche après-midi …

La semaine dernière je me suis rendu au Parc Barbieux. Et j’ai été agréablement surpris comment ce parc se distingue malgré le fait qu’il est situé à Roubaix.

Cela faisait une bonne décennie que je n’y avais plus remis les pieds. Lorsque j’étais collégien à Saint-Exupéry je m’y rendais souvent en fin d’année, histoire de traîner un peu, dragouiller, et éviter les heures de permanence, enfermé avec des copies double qui collent aux bras, alors qu’il fait un super soleil à l’extérieur. Je m’y suis rendu aussi pour le mariage d’un oncle. Et bien avant, je courais les samedi après-midi avec mon père.

Le Parc Barbieux c’est un peu tout ça. Un des lieux préférés des photographes de la Métropole pour capturer les premiers souvenirs d’une vie de couple marié, un endroit pour courir le samedi matin, pour jouer au foot entre amis, ballader en famille avec son enfant en bas-âge, traîner avec les potes le samedi après-midi, profiter du soleil, tester son nouvel appareil avec la faune sauvage existante (canards, jets d’eau, arbres centenaires, foule …), etc.
Et malgré une vie nocturne à l’opposé de ce que je viens de vous raconter, le Parc Barbieux est aussi un des quartiers les plus huppés de la Métropole.

Et si d’années en années ce parc n’a pas changé d’un poil, sa réputation n’a pourtant pas été linéaire. Tantôt parc moderne qui fait parler de lui dans le bon sens, tantôt parc situé à Roubaix … Les avis sont mitigés. Mais le Parc Barbieux est à l’image de sa ville, contrastée et critiquée de part et d’autres, mais pourtant le Maire s’obstine à la relancer tous les 10 ans. J’ai de très mauvais souvenirs à Roubaix (scoot’ volé devant le lycée avec arme blanche sous le cou, vélo chourée le long de la piste cyclable, quelques années à l’IPR, des amis rackettés, des batailles rangées entre le lycéens Baudelaire et le 3ème du Collège Saint-Exupéry, et bien d’autres choses encore. Mais je garde toujours un sentiment d’affection avec cette ville. J’apprécie comment l’Usine a été modifiée, les façades du Centre-Ville et le Parc Barbieux, mais pourtant je ne m’imagine pas vivre là-bas …

Etrange cette sensation, mais lorsqu’on se ballade au Parc Barbieux celle-ci s’en va le temps de quelques heures. On oublie tout. C’est la réussite de ce parc !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s