Embarquez pour la Corse en plein coeur du Vieux Lillle

Il y a des soirs comme ça où rien ne vous dit :
– « Resto Japonais ? »
– « Mouais, trop banal ... »

– « Cuisine du Sud Ouest ? »
– « Mouais j’en ai un peu trop fait ces derniers temps … »

– « Tapas ? »
– « Mouais, pourquoi pas … Et puis non mmmmf« .

C’est décidé, je prends le bateau, quitte le territoire pour rejoindre nos voisins Corses pour une petite soirée toute en délicatesse.

Rendez-vous est donc pris au Via Corsia, situé au 11, place du Concert. J’étais déjà passé devant la devanture du resto, sans y prêter attention, mais l’atmosphère qui s’en dégageait de l’extérieur m’inspirait confiance : lumière tamisée, rideaux baissés, couleur de façade sobre et classe. En plus, juste en face des places de parking, que demander de mieux ?

Et bien pas grand chose à vrai dire, tant la vue extérieure ne trompe pas. L’entrée intimiste nous fait passer par un petit voilage discret avant d’arriver dans la petite salle aux petites tables carrées les unes sur les autres, mais sans pour autant non plus côtoyer son voisin de table à côté.

La carte a l’air appétissante au premier regard, et une fois les plats servis c’est un régal en bouche. Ce soir là, j’ai pris une petite assiette d’assortiment de charctueries Corses en apéritif. Ce plat est habituellement proposé en entrée. Coppa, Lonzu, jambon affiné, saucissons et Figatelli composent cette plance que j’ai accompagné d’un assortiment de tapenades (anchois, olives et cornichons). Je vous rassure, je n’étais pas seul à ce dîner, 3 autres personnes m’accompagnaient 😉
Pour le plat, j’ai opté pour des cannellonis au bruscio et menthe légère, gratinés au fromage. Bueno !!! Le bruscio est un fromage de type mascarpone que l’on trouve dans les plats italiens. Mes accolytes du soir ont quant à eux pris un magret de canard, sauce maquis (figue et miel) ainsi qu’un autre plat de cannellonis au bruscio, mais avec du basilic, du romarin et des poivrons confits.

Pour le dessert, je me suis laissé tenter par une assiette de fromage. Accompagné d’un vin Nielluccio rouge, parfait ! Attention tout de même, l’un des fromages qui compose l’assiette est fort, très fort, il pue du bec même 😉 D’autres desserts sont servis comme par exemple une crême brulée à la fleur d’oranger, une fiadone (tarte citronnée au bruscio) ou encore une Panna Cotta à l’ancienne agrémentée de vin de basilic et de chocolat noir.

Cette soirée fut très bonne. La gastronomie Corse est donc un mélange varié entre la France (Méditerrannée et Sud-Ouest) et l’Italie.
Je conseille vivement ce restaurant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s