Retour sur le sort de nos 4 clubs nordistes en ligue 1

Après l’actu décevante autour de la fameuse main, désormais culte, de Titi Henry, retour sur les terrains, vers le vrai football.
Je vous propose un retour sur le sort des 4 clubs nordistes engagés cette saison en ligue 1. Où en sont-ils après 14 journées et que peuvent-ils réaliser de positif d’ici juin 2010 ?

Le LOSC

Par rapport à leur effectif et à l’expérience engrangée depuis plusieurs années au plus au niveau, Lille représentait le seul réel espoir parmi les 4 clubs à pouvoir titiller le haut de tableau en début de saison. Après une dernière saison qui a mené le club en Europa League, Le LOSC déçoit un peu à vrai dire. Alors que l’équipe n’a que très peu changé lors de l’intersaison, hormis le départ du génial Bastos parti s’éclater à Lyon, on s’imaginait une équipe mûre prête à gagner de grands matchs. Et au final, hormis quelques coups d’éclats sur la scène européenne, l’équipe occupe le ventre mou du championnat alternant le très bon (ils ont battu Bordeaux 2 à 0 il y a 3 semaines, le Champion de France en titre) et le très mauvais (défaite 3 à 0 contre le PSG), l’équipe de Rudi Garcia paraît actuellement trop mi-figue, mi-raison pour pouvoir faire mieux que la saison dernière.

Alors que l’espoir était en train de renaître grâce à ce coup d’éclat à domicile contre Bordeaux, Lille vient de perdre sur le même score à l’extérieur contre le promu Montpellier ce week-end. Le retour de Mickaël Landreau dans les buts  et la perspective de voir enfin se construire le grand stade de Lille pousseront-ils les dogues à se mobiliser et à atteindre leurs objectifs de début de saison (une 5ème place en championnat) ? Réponse dans 6 mois …

Le RCL

L’ambition du Racing Club de Lens était de se maintenir cette année. La faute à une relégation en Ligue 2 parfaitement maîtrisée l’an passé, le club dirigé par Gervais Martel ne pouvait pas ambitionner davantage.

Et pourtant, tout le monde paraît déçu par les résultats des Sang et Or : les supporters alors considérés comme le meilleur public de France siffle ses joueurs lors de la plupart des matchs à domicile, et l’entraîneur a même indiqué que son équipe n’en faisait pas assez et expliquant dans les médias qu’elle mériterait de ne pas être payée pendant plusieurs mois afin d’accroître la motivation des rangs … Je me demande ce qu’aurait pensé ce cher Jean Guy Wallemme si un des ses entraîneurs avait tenu le même discours lorsqu’il était joueur dans ce même club ?

Lens occupe tout de même la 16ème place et profite d’un regain de forme : 2 victoires consécutives , une à l’extérieur et une à domicile. Le jeu de l’équipe est en train de prendre forme et le RCL a de grandes chances de finir dans le ventre mou du Championnat en fin de saison. Sans doute au même niveau que ses voisins nordistes …

Le VAFC

Le départ d’Antoine Kombouaré au PSG n’a pas fait le plus grand bien au club Valenciennois. En interne comme en externe tout le monde était dubitatif en début de saison, et l’arrivée de Philippe Montanier sur le banc n’était des plus rassurante. Il est l’ancien entraîneur de Boulogne sur Mer, qui a connu certes 3 montées en 3 ans mais n’a aucune expérience du haut niveau.

Après un début de saison très mauvais, le club ne parvenait pas à s’imposer sur sa Terre et allait glâner ses points à l’extérieur, l’équipe a enfin réussi à retrouver ses valeurs et se classe désormais 4ème du Championnat. Une fierté pour un club qui fait partie des plus petits budgets de la Ligue 1.Et à l’instar de son voisin lillois, le VAFC vient de battre Bordeaux ce week-end. Il s’agit là de la bonne surprise de l’année. A croire que la bière est une meilleure vitamine que le vin 😉

Le BFC

Très peu d’espoir de survie était promis à Boulogne. Et pourtant, dès le début de saison le club frappe fort avec un un capitaine – buteur, Grégory Thil en très grande forme.

Mais comme trop souvent avec les clubs français, l’ossature de l’équipe et donc sa réussite ne reposait que sur cet homme. Et le malheur a voulu qu’il se blesse après quelques journées de championnat. Depuis, les Boulonnais subissent les foudres de l’élite se faisant exploser match après match : Monaco, Nancy puis Lorient furent ces bourreaux.

Cette équipe est en position de relégable, 18ème. Rien d’inquiétant pour le moment car les objectifs du début de saison étaient de se maintenir à n’importe quel prix. Une fois que Grégory Thil sera remis à pied, il y a de fortes chance que Boulogne récupère les points perdus afin de terminer 17ème … Et ce serait une super place pour le plus petit budget de Ligue 1 !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s