Chez Pierrot, un estaminet au look de restaurant

Dur dur de trouver un estaminet ouvert le midi …

12h00, mon ventre crie famine. Je prends la voiture et direction les Monts des Flandres pour manger dans un estaminet, à la condition qu’il dispose d’une terrasse ! Je tente le « De Kauwackers », j’y avais déjà fait une halte en juillet, mais manque de pot, il n’ouvre que le soir. Tout comme les 3 autres estaminets que j’ai croisé ce midi-là. Je tente un dernier niché au fond d’une route de campagne. Mais le vieux grand barbu ne m’a pas inspiré confiance.

– « Qu’est-il possible de manger ce midi ? »
–  » … » Pas de réponse, un doigt tendu vers un tableau en craie en guise de réponses. Des plats à base de poissons qui ne m’attirent pas vraiment, et les prix ont été exemptés de craie …

Sur les conseils de Flandrapié, je me dirige vers Godewarsvelde, petit village rendu célèbre par Pierrot, un cuisinier type Maïté qui animé une émission de cuisine dans les années 90 sur France 3 Nord-Pas-de-Calais. Il est aussi une figure légendaire de la région, tout comme le musicien Raoul qui est décédé il y a quelques années.

Nous avons déjeuné à l’Estaminet du Centre mis en valeur par le fameux Pierrot ainsi que par son accolyte de femme Bétrice. Il est bien noté sur la carte que ce ne sont pas eux les cuisiniers de cet estaminet – restaurant – brasserie mais un relais de promotion pour la ville et pour eux du même coup !

Affiche Raoul de Godewarsveld

Qualifié « d’Estaminet des cuisiniers », l’Estaminet du Centre propose une carte très riche, composée de plats typiques du Nord. Un menu du dimanche midi est également à la carte. A la vue des deux belles Harley Davidson qui trônaient à l’entrée, ainsi qu’au panneau qui autorisait les belles gimbardes à deux roues à stationner, ce restaurant doit-être un repaire des motards qui aiment silloner les belles routes de la région, accélérateur main droite, embrayage pied droit et femme assise derrière !

Harley Davidson Estaminet du Centre Godewarsvelde

Flandrapié a opté pour le Potschevleesch, un plat qui contient différents types de viandes froides recouvert de gelée. Baby Po a failli à la tradition Nordiste pour un plat de moules de Bouchot de la Baie du Mont Saint Michel. J’ai pour ma part opté pour une flammiche au maroille. Les frites ont tout naturellement accompagnés ces plats, et une petite Ch’ti blonde en plus pour moi. En apéritif nous avons eu droit à du saucisson de cheval !

Les prix des plats sont un peu plus chers que dans les estaminets classiques de la région, mais la qualité est au rendez-vous. Béatrice a toujours un petit mot attentionné pour ses invités. La terrasse est bien agréable, à l’abri de la rue, pas trop de tables et qui restent éloignées les unes des autres avec chacune leur parasol. Bien agréable !

carte estaminet du Centre

Pour vous y rendre au départ de Lille, suivre l’A25 direction Dunkerque, sortie Bailleul ou celle d’avant Nieppe, et suivre tout simplement le panneau Godewarsvelde. Côté tourisme, seuls les estaminets valent le coup, Raoul et Pierrot sont bien plus connus que le clocher qui trône au milieu de la Place.

Publicités

Une réflexion sur “Chez Pierrot, un estaminet au look de restaurant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s