Voyage en terrain connu …

Un de nos objectifs avec La Parisienne en lançant nos blogs respectifs était qu’ils deviennent participatifs. Si les premiers commentaires nous ont rassuré sur le bien fondé de nos écrits, nous avons contacté quelques personnes de notre entourage afin qu’elles nous donnent leurs visions de leur Paris et de leur Nord.

La Parisienne en a fait écho lundi dans l’un de ses billets, de mon côté je vous présente Flandrapié, une jeune bloggeuse dans l’âme qui aime se ballader à travers le paysage des Flandres. Au travers de certains posts, elle vous livrera ses impressions sur les meilleurs sentiers à emprunter pour découvrir la campagne flamande de façon la plus écologique qu’il soit, avec ses pieds !

Alors, chaussez vos crampons, et direction Ravensberger …

 » Avec les 9 millions de téléspectateurs, j’ai regardé le film « Home » de Yann Arthus-Bertrand.
C’est un film courageux et saisissant, qui nous offre des images magnifiques par tant de beauté naturelle mais aussi terrifiantes par tant de mépris de l’être humain à l’égard de notre planète « Terre» .
Un reportage a particulièrement retenu mon attention sur l’élevage intensif et les conditions de vie odieuse des animaux.

Ravensberg

Ce matin, j’ai voulu être rassurée ! J’ai donc chaussé mes baskets, pris la route du Sentier du Ravensberg et engagé le circuit des 10 Kms.
En effet, je réside depuis 1 an dans la charmante ville de Bailleul, située au cœur de la Flandre française et j’apprécie les ballades et circuits proposés et le Sentier du Ravensberg en fait partie.

Je descends donc la « rue des sœurs noires » et longe le cimetière militaire bailleulois et britannique et me voici plongée dans cette vaste campagne à perte de vue, les épis de blé commencent à se dresser et les champs sont enrichis par les plantations variées. Une vue sur le Mont de Lille, le Ravensberg et le Kemmelberg …

… Au loin, se distingue le beffroi de Bailleul et le son tintinnabulant de son carillon et, enfin j’aperçois celles que je voulais revoir absolument ce matin : les belles vaches flamandes. Rousses, blondes, noires et blanches elles sont toutes resplendissantes, bichonnées, brossées, nourries d’herbe fraîche, libres dans l’espace naturel, transpirantes de plénitude.

Quelle merveille de s’attarder sur les champs ensoleillés par les boutons d’or, les chemins bordés de jacynthes, de bleuets, tel un carnaval de couleurs.
Il me reste à gravir le « Mont aux Corbeaux » après avoir passé devant la houblonnière et je chemine ce parcours vallonné.

C’est ça aussi le Nord de la France. Dans le cœur de la Flandre, se mêlent beauté, harmonie et respect de la nature. « 

Publicités

3 réflexions sur “Voyage en terrain connu …

  1. je vous encourage à randonner dans les monts de flandres, la vue y est imprenable! avec ma promo cette semaine c’est au mont des cats que nous sommes allés, partis de Godeswaersvelde, la petite ballade de 7km nous a ravi! d’ailleurs si ça vous intéresse j’ai quelques photos du panorama 😉

    1. C’est qu’il y a de chouettes coins. De prochains posts sont à venir, avec les moulins des Flandres, les houblonnières, etc.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s